Message pour la Pentecôte Enregistrer au format PDF

Mgr Denis MOUTEL
Samedi 30 mai 2020

Au commencement de l’Église, la force de l’Esprit Saint

Dans cette fête de Pentecôte, notre joie est grande de pouvoir nous retrouver de nouveau à l’église, avec des personnes bien vivantes, en chair et en os. C’est en effet dans l’Église rassemblée que nous écoutons le mieux la Parole de Dieu et que nous vivons plus intensément la communion sacramentelle au Corps du Christ.

Aujourd’hui se réalise la promesse du Seigneur : « vous allez recevoir une force quand l’Esprit-Saint viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins » (Ac1, 8).

L’Esprit Saint est donné « au commencement de l’Église », pour que chacun brûle du feu de son amour. En ce jour de Pentecôte, n’ayons pas peur d’être transportés par l’Esprit Saint « au commencement de l’Église ». Ce n’est pas pour écrire une fiction, faire comme si nous étions au temps des apôtres, mais c’est pour bien comprendre que nous ne pouvons pas recommencer comme avant l’épidémie, reprendre l’activité pastorale là où nous l’avions laissée comme si rien ne s’était passé, reprogrammer absolument ce qui n’a pu avoir lieu, comme si nous n’avions pas changé.

Je vous propose sept étapes pour ce commencement auquel nous sommes tous conviés, dans la force de l’Esprit Saint.

La joie de croire. Le mouvement de l’Esprit Saint est manifesté dans des expressions de joie, de louange, d’action de grâce, comme en Jésus, quand « il exulta sous l’action de l’Esprit Saint » (Lc 10,21), comme les apôtres au jour de la Pentecôte. Nous pouvons être simplement heureux de la vie, de la création de Dieu, des rencontres inattendues que nous avons connues malgré le confinement. Plus encore nous sommes heureux de comprendre que le cœur humain peut être habité et transformé par l’Amour, bien au-delà de ce que nous osions imaginer. La joie de croire, c’est de pouvoir annoncer et célébrer la source de cet amour qui a été répandu en nos cœurs. C’est Jésus, le Christ, qui donne sa vie à tous par sa mort et dans la puissance de sa résurrection. Il est rempli de l’Amour du Père et il donne l’Esprit Saint. C’est par l’Esprit Saint que nous sommes capables de dire « Jésus est Seigneur » (1Co 12,3). Être chrétien, ce n’est pas autre chose. Ce n’est pas la perfection morale, ce n’est pas un chemin de contemplation élitiste, mais c’est être avec le Christ et vivre avec Lui, jour après jour. C’est reconnaître que dans nos vies, parfois incertaines ou perdues, abîmées par le péché, Jésus est Seigneur et que sa présence peut tout changer.

extrait de l’homélie de Mgr Moutel

Pour lire l’intégralité de l’homélie, cliquer sur l’icône ci-dessous

Message-Mgr-Denis-Moutel-Pentecote-2020 -  PDF - 164 ko
Message-Mgr-Denis-Moutel-Pentecote-2020