Le billet du Dimanche n°3 Enregistrer au format PDF

Paroisse Saint Brieuc
Samedi 21 novembre 2020 — Dernier ajout jeudi 3 décembre 2020

Le billet du Dimanche n°3

Première lecture : Lecture du livre du prophète Ezékiel

  • « Toi, mon troupeau, voici que je vais juger entre brebis et brebis » (Ez 34, 11-12. 15-17)

Psaume 22 (23)

  • « Le Seigneur est mon berger : rien ne saurait me manquer »

Psaume chanté par William

Deuxième lecture : lecture de la première lettre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens

  • « Il remettra le pouvoir royal à Dieu le Père, et ainsi, Dieu sera tout en tous » (1 Co 15, 20-26.28)
  • Évangile : Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu « Il siégera sur son trône de gloire et séparera les hommes les uns des autres » (Mt 25, 31-46)

Vous pouvez avoir accès aux textes du dimanche sur le site AELF : https://www.aelf.org/

Fête du Christ Roi

Aujourd’hui, la liturgie de l’Eglise nous invite à célébrer Jésus comme Christ et Roi […]

Nous chrétiens, nous affirmons que Jésus est ce guide, ce point d’appui solide et fiable. Et c’est parce que nous pouvons compter sur lui, que l’Eglise nous propose de fêter en lui, notre guide, notre roi. Cette splendeur n’est pas visible à nos yeux pour l’instant … C’est dans la foi, seule, que nous pouvons l’accueillir […]

Si le Christ Roi, ce berger nous cherche et veut prendre soin de chacun, nous avons nous aussi à le chercher. S’il vient vers nous, nous avons à aller vers lui. Oui, ce texte de Matthieu est capital, car il nous dit où chercher le Christ et où le trouver. Il est là où est le pauvre, le prisonnier, le malade, le mal-vêtu, l’étranger, l’affamé, l’assoiffé. Il est là où, trop souvent, nous ne voulons pas ou n’osons pas aller à sa rencontre […]

En cette période de pandémie, je comprends les paroissiens qui souffrent de ne pouvoir assister à la Messe. Et comme l’écrivait Mgr Pierre d’Ornellas (Archevêque de Rennes) dans son communiqué de la semaine dernière : « Acceptons cette privation temporaire. Dans plusieurs endroits du monde, des catholiques sont privés de la célébration de la Messe […] J’admire les catholiques qui, au nom de leur foi et avec sagesse, se dépensent pleinement, avec d’autres, au service des personnes les plus souffrantes en raison de la crise sanitaire, en particulier des malades et des victimes de la crise économique. Sans bruit, ils mettent en pratique le commandement de l’amour du prochain et rendent ainsi gloire à Dieu ».

C’est un roi qui a choisi son camp : celui de l’homme blessé. Décidément nous n’aurons jamais fini d’être surpris par l’amour de Dieu : il se veut serviteur des hommes et nous entraîne sur le chemin fondamental de la solidarité, de la fraternité, de la charité […]

AMEN.

Extraits de l’homélie du Père Pierrick Jégonday

Homélie Christ Roi