Homélie du Jeudi Saint Enregistrer au format PDF

Père Cyrus
Jeudi 9 avril 2020

info document - JPEG - 22.2 ko

Jeudi Saint /Année A / 9 avril 2020

Chers Amis,

Remarquons que l’évangile de ce jour commence par « Avant la fête de la pâque ». Ce qui signifie l’existence d’une fête de pâque avant la mort et Résurrection du Christ. Cette pâque c’est la pâque juive (en Hébreu : Pessah ) qui est la commémoration du jour où les Hébreux se sont affranchis de l’esclavage égyptien. Il s’agit d’un événement crucial, dont découlèrent la traversée du désert, la réception de la loi divine (le décalogue) et l’entrée en terre d’Israël. Cette pâque juive a toujours lieu au début du printemps.

C’est le moment où se préparait cette pâque juive que le Christ a choisi pour entrer dans sa Passion Mort et Résurrection. Sa Résurrection va donc coïncider avec le début de la pâque juive qui dure 7 jours au moins. La pâque qui était la commémoration de la libération des Hébreux de l’esclavage égyptien deviendra la commémoration de la Résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts.

La Passion Mort et Résurrection du Christ commence dans la soirée du Jeudi Saint, soirée au cours de laquelle il lava les pieds à ses disciples. Dans le monde oriental, ce geste du lavement des pieds était le travail d’un inférieur envers son supérieur. Le sens de ce geste prophétique du Christ est clair : dans sa mort, Il s’est fait par amour le serviteur des Hommes. Par ce geste, Jésus nous enseigne à nous rendre mutuellement service.

Le lavement des pieds et l’institution de l’Eucharistie sont intimement liés. Nous sommes appelés à manger le Corps du Christ pour pouvoir nous laver les pieds les uns des autres c’est-à-dire nous aimer les uns les autres, en vivant dans une communion parfaite d’où cette autre dénomination de l’Eucharistie : La Communion. Jésus par ce geste nous enseigne aussi que toute autorité vient de Dieu et doit être au service des Hommes.

Le lavement des pieds est symbolique. C’est un geste qui parle de service, de communion, de pardon mutuel, d’unité.

En instituant l’Eucharistie le Christ a donné à ses disciples le pouvoir de reprendre le même geste en sa mémoire instituant par le fait le sacrement de l’ordre. Je voudrais donc souhaiter une bonne fête du sacerdoce à tous mes frères prêtres. Le Seigneur bénisse le ministère de chacun.

A vous tous chers paroissiens, je souhaite un bon Triduum Pascal et une joyeuse fête de Pâques.

Père Cyrus HOUNGNON

Homélie du Jeudi Saint -  PDF - 46.3 ko
Homélie du Jeudi Saint