Homélie du 4e Dimanche de Pâques Enregistrer au format PDF

Père Guillaume de Montgolfier
Samedi 2 mai 2020 — Dernier ajout dimanche 3 mai 2020

Homélie pour le 4e dimanche de Pâques

Journée Mondiale de Prière pour les Vocations 3 mai 2020

« Je suis venu pour que les brebis aient la vie, la vie en abondance ». L’abondance de biens, voilà ce qui caractérise l’amour. Celui qui aime veut le meilleur et en grande quantité pour ceux qu’il aime. Dieu nous aime, il veut et donne le meilleur pour nous, et avec largesse. Le meilleur qu’il nous donne c’est son Fils, le Christ qui a donné sa vie pour nous, comme le berger a donné sa vie pour ses brebis. Car le Père a envoyé son Fils prendre soin de nous, nous dire tout son amour, c’est cela que signifie l’image du berger que Jésus utilise. Le berger, c’est celui qui prend soin des brebis, il sait ce dont elles ont besoin et le leur donne.

Voilà pourquoi nous pouvons suivre sa voix, une voix que nous sommes invités à connaître et reconnaître, lorsqu’elle résonne dans la liturgie, mais aussi à travers la bible lue et priée comme une Parole de Dieu vivante pour nous. En ces temps de confinement, durant lesquels nous sommes privés du pain de Vie que le Christ donne, il nous reste sa voix à entendre dans notre vie de prière, dans notre fréquentation de la Parole de Dieu.

La voix dont il est question, c’est aussi celle qui nous appelle à la vie, celle qui nous propose une vocation pour recevoir en abondance les grâces que le Seigneur veut donner. Et justement aujourd’hui c’est la journée mondiale de prière pour les vocations, nous sommes invités à prier pour que chacun entende et réponde à cet appel de Dieu pour lui. Nous prions le Seigneur qu’il envoie des ouvriers à sa moisson, non pas parce que nous pensons qu’il ne connaîtrait pas les besoins de son Eglise, mais parce que par la prière nous changeons nos cœurs et nous devenons responsable de cet appel. Responsable pour nous même si nous avons encore à choisir notre vocation, et responsables d’oser appeler pour faire retentir la voix du Seigneur qui appelle dans l’Eglise. En priant aujourd’hui pour les vocations, nous sommes aussi invités à prier chaque jour pour les vocations. La Journée Mondiale de prière pour les Vocations, ce n’est pas une journée pour prier pour les vocations et être tranquille de ce côté-là tout le reste de l’année ! Non c’est bien une journée pour être renouvelés dans cette prière pour les vocations, et nous reconnaître responsables que chacun en Eglise entende et réponde à l’appel du bon pasteur, qui nous invite à le suivre.

Dans la prière pour les vocations du pape François que nous avons priée chaque jour durant la neuvaine de prière qui nous a conduit à cette journée mondiale de prière pour les vocations, nous avons entendu cet appel du Pape au Seigneur : « donne-nous des communautés chrétiennes vivantes, ferventes et joyeuses, qui soient sources de vie fraternelle et qui suscitent chez les jeunes le désir de se consacrer à Toi et à l’évangélisation. »

Pour que nos communautés soient plus ferventes et plus joyeuses, et aussi source de vie fraternelles, c’est à nous de les faire changer. Voilà la responsabilité que nous recevons en nous engageant dans la prière pour les vocations. Le Seigneur ne fait jamais sans nous. Pour l’instant nous ne pouvons pas nous réunir en communauté, mais justement cette absence nous fait comprendre l’importance de la communauté. Lorsque nous pourrons nous rassembler, il nous faudra prendre soin de la chaleur dans nos communautés, et pas seulement en mettant le chauffage plus fort !

Mais ce que nous pouvons déjà faire, c’est de prendre du soin de la communion entre nous, malgré la distance nous pouvons rendre la communion spirituelle plus vivante. Prenons le temps de téléphoner à ceux que nous savons seuls, d’envoyer des messages pour rappeler que la communauté est toujours vivante, et qu’elle continue de prier, même si elle ne peut pas se rassembler. Alors nos communautés seront fraternelles et elles pourront se faire l’écho de l’appel du Seigneur pour chacun. Alors notre prière ne sera pas une simple parole en l’air, mais elle se fera agissante.

Père Guillaume de Montgolfier

Homélie 4 dimanche -  PDF - 139.4 ko
Homélie 4 dimanche
prière pour les vocations - JPEG - 2.1 Mo
prière pour les vocations