François Le Blanche, organiste bénévole sur les églises de St-Brieuc ouest

Au revoir François

inhumation lundi 20 février à 10 H à Notre-Dame de Trémuson
samedi 25 février 2017
par  Sylvie Jugand
popularité : 4%

La paroisse Saint-Brieuc a entouré chaleureusement la famille de François lors de la belle cérémonie d’adieux, chantée et accompagnée par l’orgue et la flûte.

Extrait de l’homélie de Stéphane Scourzic, diacre.


François nous a accompagnés de très nombreuses fois par sa musique, par l’orgue… Aujourd’hui il continue à jouer cette partition de la vie ! En musique, et particulièrement dans une partition, dans une composition, nous voyons plusieurs mouvements… Les « 4 saisons », de Vivaldi, avec 4 mouvements de styles différents en est un exemple…. Plusieurs couleurs musicales parfois, mais une seule œuvre ! La vie en Dieu est de cette partition écrite et vécue qui comporte plusieurs mouvements… Les étapes de la vie, les différents moments, enfance, rencontre avec Thérèse et mariage, fondation du foyer, naissance des enfants, vie familiale, vie professionnelle, retraite… différents mouvements qui pour nous, ne s’arrêtent pas avec la mort…. La partition continue de s’écrire et se poursuit dans un ailleurs. C’est toute l’espérance de la résurrection sur laquelle nous nous appuyons, comme des millions d’hommes et femmes, comme Job dans la première lecture, comme François aujourd’hui, comme nous ici présents.

François comme nous tous, à composer la partition de sa vie… Sur les partitions, il y les portées sur lesquelles nous inscrivons les notes, le rythme ; sur la même portée nous pouvons noter des notes différentes les unes en dessous des autres. C’est ainsi que nous écrivons des morceaux à plusieurs voix. Cette image dit bien la vie de François, qui a composé et interprété sa partition de vie avec vous Thérèse, vous ses enfants et sa famille. Vous êtes la voix principale du morceau, la soprano. Et puis des secondes voix, mais toutes aussi importantes car elles donnent de l’épaisseur à la musique : son travail, professeur de mathématique, transmetteur de savoir, ses engagements municipaux, dans la musique… autant de multiples voix qui font résonner une belle œuvre ! C’est tout notre chemin sur terre de faire s’accorder nos différentes lignes musicales afin que ce soit agréable à entendre, qu’il n’y ait pas trop de cacophonie ! Pour nous Chrétien, c’est accepter de s’accorder à notre Père, par son fils, dans l’Esprit ! Choisir en toute liberté l’accordeur qu’est Jésus, chercher à le suivre, à accorder sa vie à ses commandements, en reconnaissant ses limites, en s’appuyant sur le pardon ; c’est chercher à composer l’œuvre de sa vie la plus unifiée, harmonieuse possible pour soi-même, pour les autres, pour Dieu !

L’une des voix qui permet à notre musique de bien sonner est celle du service ; être en tenue de service, comme nous le rappelle l’Evangile, pour pouvoir être disponible à Dieu, car nous ne savons ni l’heure ni le jour ; mais aussi pour être disponible à l’autre, à notre prochain dans la peine mais aussi dans la joie ! Nous sommes sans doute très nombreux dans cette église à avoir vu François nous accompagner pour des célébrations familiales joyeuses, baptême, mariage, messes… et également présent pour nous accompagner dans des moments difficiles comme les obsèques d’un proche ! François était là, pour rendre service, allant même quelque fois jusqu’à jouer 3 célébrations le même samedi pour être proche et aider par la musique ces passages !

Depuis environ 15 ans, je vis une belle fraternité avec François ; par la musique, qui nous a réunie, par les divers partages qui nous ont appris à nous connaître, je peux témoigner de la bonté d’un homme ! Une bonté qui le poussait à se mettre au service, s’ajustant aux autres ! Je prendrais l’exemple de l’orchestre des jeunes de la paroisse. Chacun dans sa vie doit avoir ses propres rencontres, illustrations, mais pour moi, il y a 15 ans quand nous avons lancé l’orchestre paroissial des jeunes musiciens, nous avons vu François qui, certes quelquefois, regardait, étonné nos styles de chansons, de musiques chrétiennes qui sortaient de ses registres ; mais François qui s’est ajusté à l’orchestre, a joué avec les jeunes, laissant aussi sa place, prenant plaisir à partager, à transmettre ! Il a été un vrai repère, un père pour ces jeunes, pour Camille, Marie, les deux jeunes organistes qu’il a formé parmi d’autres musiciens…

Pour Thérèse et vous ses enfants et petits-enfants, François écrit et interprète une magnifique partition musicale, mais cette partition n’est pas finie. Nous avons tous à poursuivre son écriture car la mort est un passage, et la partition de la vie se poursuit avec celui qui nous a quitté. Certes la musique se partage, se joue différemment ; mais soyons sûr qu’en Dieu, par le Christ, qui dans sa folie s’est donné par amour, est mort et ressuscité pour nous tous, avec l’aide de l’Esprit nous écrirons et jouerons ce nouveau mouvement de la musique de la vie. Nous pouvons compter et demander la prière et le soutien de François qui a maintenant rejoint l’orchestre de tous les saints ! Rendons grâce pour ce que François nous a offert, ce qu’il a été pour nous tous et demandons-lui aussi de continuer à veiller sur son épouse, ses enfants, petits-enfants… AMEN


Commentaires

Bouton Vimeo Bouton contact Bouton farebookBouton Twitter Newsletter
image Jésus
Bannière denier
Image textes et saint du jour

Agenda

<<

2017

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301