Jeudi 1er mars 2018 — Dernier ajout samedi 17 mars 2018

Commentaire de l’Evangile Enregistrer au format PDF

Lundi 16 juillet 2018, le lundi de la 15e semaine du temps ordinaire

Dieu prend soin de ceux qui prennent soin des pauvres

Saint Vincent de Paul (1581-1660), prêtre, fondateur de communautés religieuses
Entretien aux Filles de la Charité, 31/7/1934 (Tome IX, Éd. Gabalda, 1923. Conférence du 31 juillet 1634, pp.11-12)

Un autre moyen de rester fidèle, mes filles, c'est un détachement parfait de père, de mère, des parents et des amis, de sorte que vous ne soyez qu'à Dieu seul. Et pour avoir ce grand bien, il faut se dépouiller de tout et n'avoir rien en propre. Les apôtres avaient ce détachement. Pour un écu, vous en aurez cent ; autant de dames, autant de mères ; de sorte, mes filles, que la Providence jamais ne vous manquera. N'auriez-vous point le courage de vous donner à Dieu, qui pense tant à vous ? Ne prétendez point vous réserver quelque chose pour votre subsistance ; fiez-vous toujours en la Providence. Les riches peuvent tomber en nécessité par les accidents qui arrivent souvent, mais jamais ceux qui veulent dépendre entièrement de Dieu ne seront en pauvreté. N'est-il pas bon de vivre ainsi, mes filles ? Qu'y a-t-il à craindre ? Car Dieu a promis que les personnes qui auront soin des pauvres ne manqueront jamais de rien. Mes filles, n'aimeriez-vous pas mieux les promesses de Dieu que les tromperies du monde ? Dieu s'est obligé à pourvoir à tous nos besoins.